Brignais magazine mai 2017

Le texte Parlons Brignais qui sera diffusé dans le Brignais Magazine de mai :

Parlons éducation et démocratie …

Notre liste a voté lors du dernier Conseil municipal l’alignement à la prochaine rentrée de septembre 2017 du rythme scolaire des enfants de maternelle des trois écoles publiques sur celui d’André Lassagne.

Dans cette école, l’expérimentation de la sieste ou atelier ludique à 13h30 suivi d’une reprise du temps scolaire de 14h20 à 16h30 pour tous, a donné majoritairement satisfaction, pour le bien-être des enfants concernés

Nous sommes conscients que ce changement risque d’apporter des contraintes pour les parents et les enseignants de Claudius Fournion et de Jacques Cartier. Mais dans ce débat où se mêlent des intérêts contradictoires, il nous a paru primordial de faire passer avant tout l’intérêt de nos enfants et donc le rythme le mieux adapté à leur âge, c’est la seule légitimité pour cette réforme imposée.

Parlons démocratie:

Compte tenu de ce qu’il nous est donné à vivre en ces périodes électorales tant présidentielle que législative, il est opportun de rappeler notre vision de ce que doit être le fonctionnement d’une démocratie moderne. Cela pose les termes d’un chantier législatif que nos futurs députés devront prendre en charge.

Page 99 de notre programme municipal 2014 nous avions écrit :

« La démocratie va de pair avec le renouvellement. Sans renouvellement, les dérives s’installent.

De mandat en mandat, les élus finissent par ne plus écouter, se coupent des réalités et gèrent dans l’opacité. Des amitiés, voire des copinages, s’installent qui parfois conduisent à des dysfonctionnements et des décisions partisanes.

C’est pourquoi, le renouvellement est une nécessité, à Brignais comme ailleurs. C’est pourquoi, chaque candidat de notre groupe s’engage à ne pas faire plus de deux mandats d’exécutif.

Un élu qui explique qu’il est obligé de se présenter parce qu’il n’a pas de successeur,  après avoir fait depuis plus de 30 ans de nombreux mandats, est en échec soit parce qu’il n’a pas su préparer l’avenir soit parce qu’il a tout fait pour éliminer tous ceux qui auraient pu prétendre à sa succession.

Il participe à la mauvaise image et à la perte de confiance qui marquent la politique dans notre pays. »

Le débat national et les 3 ans de mandat municipal que nous venons de vivre nous confortent dans ces convictions.

Mais, au-delà de toutes ces considérations, sachons profiter du printemps !

Pour Parlons Brignais, …

Serge Bérard, Valérie Grillon, Bernard Bisch, Anne Claire Rouanet, Jacques Blouin

Leave a Reply