L’exercice 2015 a été marqué par des modifications substantielles dans l’organisation de notre commune, en lien avec l’évolution de la CCVG.

Ces évolutions vont dans le bon sens, mais rendent difficiles la lecture du budget 2016. D’autre part, elles appellent beaucoup de vigilance de la part des élus :

La voirie est une compétence théoriquement transférée lors de la création de la CCVG, mais dans la pratique, les communes avaient conservé leur personnel et dictaient à la CCVG les réalisations à faire. La CCVG retenait la somme correspondant, environ 500K€ par an pour Brignais en diminuant sa rétribution annuelle à la commune, du même montant. A partir du 1er janvier 2016, ce transfert sera effectif, mais les personnels des communes attachés à la voirie, ne seront pas automatiquement transférés. En effet, ce transfert de personnel aurait dû se faire lors de la prise en charge officielle de la compétence, soit lors de la création de la CCVG. Donc, il n’y a plus d’automaticité de transfert aujourd’hui. Dans ces conditions, quid de l’économie qui sera faite à terme sur l’ensemble intercommunal, alors que la CCVG recrute pour assurer la mission ?

La mutualisation des services a également été engagées, et par exemple, le service achats et juridique de la commune a été repris par la CCVG.

Enfin, la piscine de Brignais est désormais désaffectée. La compétence « espace nautique » sera exercé par la CCVG. Pour Brignais, c’est un allègement qui, recettes de la piscine déduites, représente environ 180K€ d’économies, essentiellement de charges de personnel.

Dans ces conditions la lecture de l’évolution des comptes de la commune est difficile, et les baisses de personnel, conduisent à des hausses sur les charges de la CCVG,

Comme chaque année, nous demandons au Maire d’élaborer son budget par fonction, ce qui permettrait .

– d’avoir une vision objective des efforts engagés par la commune pour réduire ses coûts dans chaque domaine, en particulier dans cette période de transferts et mutualisation

– de responsabiliser les adjoints en charge de ces domaines, leur permettant d’exposer leur politique et les moyens qu’ils mobilisent pour la conduire.

Cette approche signifierait transparence et délégation de responsabilités aux adjoints, deux idées qui ne sont pas du goût de la majorité….