Editorial Parlons Brignais dans le BM de mai 2014

Pendant 6 mois, les candidats de Parlons Brignais, ont parcouru la ville, sont allés à l’écoute des Brignairots, pour mieux comprendre leurs attentes et proposer un programme de mandat.
1443 électeurs ont choisi notre liste, soit plus de 31% des Brignairots. Nous les remercions de la confiance qu’ils nous ont accordée.
La liste du maire sortant a conservé, a une avance significative, avec 2210 voix, mais a perdu la majorité absolue des électeurs.
Cette élection a modifié le paysage municipal. Au cours des 6 prochaines années, nous serons une opposition consistante et constructive.
Pourtant, nous savons que Le Maire n’est pas disposé à entendre son opposition, contrairement aux messages d’ouverture qu’il a diffusés au cours de la campagne et après l’élection. Témoin, le premier débat au Conseil Municipal. Nous demandions 2 représentants dans les 4 commissions qui préparent les délibérations du conseil municipal. Etre à 2 dans une commission permet de palier aux indisponibilités qui ne manqueront pas de survenir pour l’un ou l’autre au cours des 6 ans, permettre à notre groupe de se construire son point de vue en échangeant. Dans une premier temps, le maire nous en a concédé 1 (pour 10 membres dans chaque commission dont le maire). Puis, à notre demande, il s’est ravisé en nous proposant 2 représentants pour 2 des 4 commissions. Les faits sont têtus. Le Maire prétend s’ouvrir au dialogue, les faits montrent déjà le contraire. Ce refus qui vise à entraver notre action, nous paraît indigne d’une liste qui se targue de porter des valeurs démocratiques. Bref, vous l’avez compris, lorsqu’on a pris l’habitude de fonctionner sans être contredit, on cherche à faire obstacle à ceux qui ont un regard différent.
Le Président de la CCVG, nouvellement élu, aurait pu pourtant servir d’exemple, puisque lui nous a ouvert toutes les commissions auxquelles nous souhaitions participer au sein de la CCVG. Nous nous réjouissons de son ouverture d’esprit.
Nous sommes deux élus « Parlons Brignais » au sein de la CCVG qui seront présents dans les commissions « aménagement », « finances » et « économie » et commission d’appel d’offre.
Au cours de ce mandat, nous aurons à cœur de poursuivre le dialogue engagé au cours de la campagne municipale. Notre projet a abouti à la mise en place de 5 élus qui vont nourrir d’informations notre liste municipale, nos sympathisants, nos électeurs et au-delà tous les Brignairots qui veulent s’impliquer dans la gestion de leur commune. Notre liste s’organise. Nous allons créer une association, mettre en place des outils de communication (www.parlonsbrignais.f) pour vous écouter et vous donner des informations.

Pendant 6 mois, les candidats de Parlons Brignais, ont parcouru la ville, sont allés à l’écoute des Brignairots, pour mieux comprendre leurs attentes et proposer un programme de mandat.
1443 électeurs ont choisi notre liste, soit plus de 31% des Brignairots. Nous les remercions de leur confiance.
La liste du maire sortant a conservé une avance significative, avec 2210 voix, mais a perdu la majorité absolue des électeurs.
Cette élection a modifié le paysage municipal. Au cours des 6 prochaines années, nous serons une opposition consistante et constructive.
Pourtant, nous savons que Le Maire n’est pas disposé à entendre son opposition, contrairement aux messages d’ouverture qu’il a diffusés au cours de la campagne et après l’élection. Témoin, le premier débat au Conseil Municipal. Nous demandions 2 représentants dans les 4 commissions qui préparent les délibérations du conseil municipal. Etre à 2 dans une commission permet de palier aux indisponibilités qui ne manqueront pas de survenir pour l’un ou l’autre au cours des 6 ans, permettre à notre groupe de se construire son point de vue en échangeant. Dans une premier temps, le maire nous en a concédé 1 (pour 10 membres dans chaque commission dont le maire). Puis, à notre demande, il s’est ravisé en nous proposant 2 représentants pour 2 des 4 commissions. Les faits sont têtus. Le Maire prétend s’ouvrir au dialogue, en réalité il cherche entraver notre action. Cette vision étriquée n’est pas à la hauteur de l’attente des Brignairots.Bref, vous l’avez compris, lorsqu’on a pris l’habitude de fonctionner sans être contredit, il est difficile de changer.

Leave a Reply