Libre expression site Brignais.com mars 2017

Notre texte sur le site web Brignais.com pour exprimer notre inquiétude quant aux conséquences du PLU en cours d’élaboration et aux pratiques de la majorité…

Parlons Padd …

Lors de la présentation du PADD (Plan d’aménagement et de développement durable), le 7 février dernier, devant plusieurs centaines de personnes réunies au CGR, nous nous sommes exprimés sur 2 points essentiels.

Le PADD ouvre la possibilité de modifier la réglementation sur le secteur de Rochilly (cf. photo) visant à rendre partiellement constructibles plus de 10 ha dans un espace encore naturel.

Rochilly ge

Pourquoi sommes-nous opposés à cette modification dans le cadre de la prochaine révision du  PLU?

Près de 600 logements dont les permis de construire sont engagés vont être livrés à Brignais, de 2017 à 2021.

De plus, des modifications réglementaires récentes du PLU sur des secteurs tel que celui de la gare (possibilité de bâtir jusqu’à R+5) ouvrent des perspectives de mutation. Nous estimons à 400 logements supplémentaires les constructions à attendre de 2020 à 2025. Au total, sur les 8 prochaines années, ce sont près de 1 000 logements qui seront livrés dans le respect du PLU actuel, soit près de 2 500 habitants supplémentaires.

Dans ce PLU de transition, en attendant la prochaine révision qui sera déclenchée par le PLU intercommunal (PLUi), pourquoi ouvrir d’autres secteurs qui peuvent conduire à une croissance démographique de 2 000 habitants supplémentaires (7 à 800 logements possibles à minima sur tout le secteur de Rochilly) ?

Aussi, concentrons-nous sur les aménagements nécessaires à l’accueil de ces 2 500 nouveaux Brignairots : déplacements au sein de la commune, organisation des transports en communs, adaptation de nos infrastructures éducatives et sociales et de l’ensemble de nos équipements. Sachons gérer cet afflux tout en améliorant la qualité de vie dans notre cité et afin qu’il bénéficie à l’activité commerciale du centre-ville.

Nous avons traité également d’un deuxième point plus formel : la nécessaire exemplarité du Conseil Municipal pour la révision de ce PLU. Lors des mandats précédents, Brignais disposait d’un adjoint à l’urbanisme. Pour le présent mandat, le maire n’en a pas voulu ce qui n’est pas propice à un traitement serein de cette révision. Sans interlocuteur responsable il porte seul ce dossier.

Lorsque notre représentant, Serge Bérard, a évoqué ce sujet, un élu de la majorité, ancien adjoint qui cumule près de 30 ans de mandat l’a invectivé, lui a coupé la parole avec cris et gesticulations. Fort heureusement le ridicule ne tue pas. Le maire, prévenu de notre intervention en début de réunion, a laissé faire. Cautionne-t-il ce refus d’écoute ?

Notre groupe municipal, qui constitue une possibilité d’alternance pour l’administration de Brignais, restera vigilant et mettra tout en œuvre pour s’assurer que la commune est dirigée seulement dans l’intérêt général. Il n’hésitera pas à soulever les questions de conflit d’intérêt qui pourraient survenir lors de la mise en place du règlement de ce nouveau PLU.

Pour Parlons Brignais, …

Serge Bérard, Valérie Grillon, Bernard Bisch, Anne Claire Rouanet, Jacques Blouin

Leave a Reply